C’est générationnel. Dans les imaginaires de Plan.Net France, il y a forcément pas mal de jeux vidéo. La faute aux plus jeunes de nos collègues pour qui les tous premiers contacts avec l’informatique se sont faits sur une console… voire carrément sur un smartphone.

Alors, parmi les jeux évoqués par nos équipes, peut-être reconnaîtrez-vous des titres qui, comme eux, vous ont tenu éveillé toute une nuit.

Nuits blanches devant l’écran

À tout gamer, tout honneur. Pour savoir ce que les jeux vidéo représentent réellement pour une partie de nos équipes, il faut s’imaginer Jean, encore petit garçon. Pour ceux qui le côtoient aujourd’hui, ce n’est pas forcément facile, mais son témoignage devrait vous aider :

Un souvenir. Un dimanche pluvieux de 1994. Mes parents pas dispos, La journée entière à jouer à Megaman 2…
Et le soir ? Impossible de m’endormir. Trop de temps devant l’écran, trop d’images du jeu dans la tête… Tout ça s’est terminé avec une douche froide pour me calmer !
Depuis, je ne passe jamais plus de 3 heures devant un jeu vidéo 😉

Jean – directeur de production

Oui, les jeux vidéo sont une passion pour certains d’entre nous. Et même carrément une expérience immersive. Vous rêvez de métavers ?

Vincent vous répondra qu’aucun sentiment d’immersion ne dépassera ses toutes premières parties de Doom :

J’ai le souvenir d’avoir acheté ce jeu pour pouvoir me défouler et exploser des monstres et démons à un rythme effréné.
Vendredi soir 22h je lance le jeu, pour me rendre compte que cette atmosphère sonore pesante et angoissante m’empêche d’avancer dans les couloirs couverts de sang et d’entrailles.
Défouloir garanti une fois les premiers niveaux terminés.

Vincent – chef de projet

Manette de Proust !

Mais pour d’autres, les premiers jeux vidéo, ce sont surtout les premiers après-midis entre copains devant l’écran de la TV. Pour Marion, c’était devant Crash Bandicoot :

Que de souvenirs ! Un des premiers jeux vidéo auquel je me rappelle avoir joué, entre copains, tous assis en tailleur devant la Game Cube, à nous passer religieusement les manettes après chaque niveau. Un agréable parfum de nostalgie quand on repense aux graphismes pixellisés et à la musique qui reste en tête.

Marion – cheffe de projet

Même madeleine, même souvenir, et même jeu pour Anaïs :

Crash Bandicoot, c’est peut-être l’unique jeu de Playstation auquel j’ai joué. Il aura occupé beaucoup de mes après-midis et de mes soirées de petite fille. Avec une pensée particulière pour le masque Aku Aku que je rêvais d’attraper à chaque niveau !

Anaïs – responsable Plan.Net Access

Les souvenirs et les sentiments ne doivent par être très différents pour Lucile quand elle évoque ses parties de Tomb Raider au début des années 2000 :

J’ai découvert les aventures de Lara Croft sur Playstation 1 début des années 2000 et j’ai continué de jouer à ses aventures depuis lors ! Cela m’évoque beaucoup de bons souvenirs : utilisations de gadgets en tout genre, premières cinématiques ingame, découverte de l’archéologie, mécanismes intriguant et autres énigmes, …
Un seul bémol qui me fait rire aujourd’hui : j’ai toujours eu une peur bleue de son majordome qui nous suivait partout dans son manoir comme un zombie, je n’ai jamais donc fini le jeu à 100% !

Lucile – cheffe de projet

Choc de générations

Et puis, dans ces imaginaires partagés, il y a les inévitables croisements de générations. Ainsi, Marion se souvient de la forte impression que lui ont laissé ses premières heures de jeu sur Prince of Persia :

J’ai le souvenir d’avoir été bluffée par les graphismes et l’aspect historique du jeu sur PS2, dans lequel on pouvait contrôler non seulement le personnage et ses actions, mais aussi la temporalité de l’histoire. Un tour de force des développeurs de l’époque dont tout le monde parlait à la récré !

Marion – cheffe de projet

Même souvenirs chez Matthieu ? Mêmes impressions en tout cas… même si on comprend bien vite que les jeux qu’ils évoquent sous le même titre ont quelques… quinze ans d’écart.

Le jeu auquel je jouais en arrivant chez mes grands-parents, sur le vieil ordinateur MS DOS de mon grand-père. C’était finalement assez étonnant de trouver un jeu aussi graphique (tout est relatif) après avoir dû le démarrer en ligne de commande !

Matthieu – lead dev

Et puis, s’il faut parler de choc de génération, que penser du témoignage de Jonathan ?

Snake est LE jeu que toute ma classe de seconde avait installé sur sa super calculette Texas Instrument. On se sentait comme des hackeurs qui auraient réussi à pirater un logiciel et outrepasser les règles du lycée. Un très bon souvenir en somme. Bien sûr, ce jeu ne nous a pas aidés à avoir le Bac !

Jonathan – chef de projet

Et vous ? Quel est le jeu vidéo qui a failli vous faire louper votre bac ?

Envie de plonger dans d’autres références de notre Pop Culture ? Prenez le temps de parcourir les imaginaires de Plan.Net France, il y a fort à parier que vous y reconnaîtrez certains des vôtres ! https://nosimaginaires.plan-net.fr